RESULTATS DE LA « NEGOCIATION » SUR LES ACCORDS DE PARTICIPATION/INTERESSEMENT POUR LES 3 PROCHAINES ANNEES #loreal

Nous pourrions vous dire, comme d’autres, que nous avons négocié :

  • 500€ de supplément d’intéressement pour les 3 prochaines années si le résultat progresse (ce qui n’a pas été dit dans d’autres tracts),
  • que soient abondés à 100% les 1000 premiers euros de la participation placés dans le PERCO (seulement pour ceux qui placent leur participation dans le PERCO, rien pour les autres),
  • l’obtention d’une prime de 800€ pour remplacer la perte de la prime de partage des profits de 1100€ (soit une perte de 300€)

et que nous sommes satisfaits du résultat de la réunion du 08 avril 2015 de « négociation » sur l’accord Participation/Intéressement pour les 3 prochaines années.

Nous vous mentirions.

La vérité est que même si certains s’approprient les décisions de la Direction, aucune des revendications des Syndicats n’a été retenue par la Direction.

D’ailleurs, comment pourrions-nous être satisfaits avec une participation (obligatoire) qui ne cesse de baisser, un intéressement (facultatif) qui stagne, une prime de 800€ (pour 2015 uniquement) pour remplacer celle de 1100€, la double peine pour les salariés en maladie (baisse de l’intéressement) et ce,  malgré un bénéfice qui a presque doublé en 6 ans.

 

Pour la CGT il n’y a vraiment pas de quoi être satisfait !

Lors de cette réunion, la CGT a demandé :

– la modification de la formule de calcul de la participation qui ne cesse de baisser. La Direction a refusé.

la transformation d’une partie des sommes dédiées à l’intéressement (qui n’évoluera que très peu du fait du plafonnement légal) pour en faire un 13ème mois et ainsi permettre à l’intéressement de pouvoir à nouveau progresser. La Direction a refusé

– que ne soient plus pris en compte les arrêts maladies dans le calcul des montants à percevoir par les salariés. La direction a refusé

– le maintien de manière pérenne de la prime de partage des profits (1100 €) : la Direction a refusé.

La Direction a unilatéralement fixé ce que d’autres annoncent avoir négocié.

Concernant la prime de 800€ qui vient d’être octroyée, la Direction avait annoncé revoir les Syndicats dans le courant de l’année concernant la perte des 1100 euros de la prime de partage des profits… si le Conseil d’Administration en était d’accord !! La Direction n’a pas revu les Syndicats, il n’y a pas eu de négociation. Encore une décision unilatérale !

Pour rappel : La participation et l’intéressement représentent 160 Millions d’euros entièrement financés par les dividendes reçus de SANOFI (330 millions d’euros). Avec un peu de volonté la Direction aurait pu faire un effort pour les salariés après les augmentations personnelles minables, pour ceux qui en ont eues, après l’augmentation générale indécente face à un bénéfice qui a augmenté de +66%, après l’augmentation des dividendes versés aux actionnaires de +8% (50,6% du résultat est reversé aux actionnaires).

Evolution de la Participation et de l’Intéressement depuis 2009, pour 4 salaires de références :

ip

A ceux qui appréciaient de pouvoir revoir d’anciens collègues le temps d’une soirée, nous avons appris que la Direction a décidé de supprimer la soirée le jour du citizen day…

Le brevet, force de frappe de l’entreprise

« Valoriser les savoir-faire, maintenir une avance technologique, contrer la concurrence… La propriété industrielle dépasse la simple protection d’une invention. Une démarche à anticiper car elle reste coûteuse. Retrouvez chaque mois la rubrique « Solutions » dans Enjeux Les Echos »

Lire la suite sur le site des Echos

88f135a483ef01fac8d7b920488085e4_S

 

 

Suzanne Berger: « aux Etats-Unis, le processus de recherche-innovation est bloqué » #MIT #Recherche

« Professeur au MIT, spécialiste de la mondialisation, Suzanne Berger a étudié de près l’écosystème des start ups aux Etats-Unis. Son verdict: s’il existe un dynamisme évident dans le domaine des médias sociaux, la fragmentation de la recherche ne permet pas de renouveau industriel.

Professeur de Sciences politiques au Massachussetts Institute of Technology (MIT), Suzanne Berger a travaillé ces dernières années sur les questions de mondialisation. Elle s’est penchée récemment sur le problème de la désindustrialisation aux Etats-Unis, dont une des origines est l’échec du modèle actuel de recherche-développement. Dans une interview accordée à la Tribune, en marge des rencontres économiques d’Aix, elle souligne ses craintes sur le développement de l’industrie américaine, y compris dans le domaine de la high tech (…) »

Lire la suite sur le site de La Tribune

index_cat_recherche_inno

 

52 entreprises labellisées #TopEmployers en 2014

« Avec plus de 20 ans d’expertise internationale dans le domaine des pratiques, programmes et politiques RH, le Top Employers Institute a pour objectif l’identification des employeurs référents, des organisations qui prennent le plus soin de leurs collaborateurs. Le 13 février dernier, 52 entreprises obtenaient le précieux label (…) »

Lire la suite sur le site de Focus RH

La liste des 52 Top Employers 2014 :

Alten
Alti
Avanade France
BNP PARIBAS France
Bouygues Immobilier
Bouygues Telecom
British American Tobacco France
BUYIN
Castorama
Celio
CGI
Chiesi France
Dimension Data France
Embraer Aviation Europe
General Mills France
GiFi
GROUPE ATLANTIC
Groupe Soparind Bongrain
Heineken
Holcim France
ING Bank France
JT International France
Kiloutou
KONE
La Poste
Lyreco France
McDonald’s France
Norauto
Olympus France
Orange
PepsiCo France
Philip Morris France S.A.S.
RATP
Reunica
ROCHE France
Saint-Gobain
Saipem France
Samsung Electronics France
SAP France
SAS Institute France
SCA France
Schneider Electric
SCLE- SFE
SFR
SIEMENS
SNCF
Société Générale
Solucom
Technip France
Umicore
Valeo
Webhelp

________________

Le questionnaire HR Best Practices évalue l’environnement RH des entreprises : stratégie, mise en œuvre des politiques, suivi et communication des conditions offertes au personnel et de son développement.

Par ici pour découvrir le processus de certification de Top Employers Institute

3d small people - rewarding of winners

#Nestlé et #L’Oréal se séparent sans divorcer

« Après 40 ans de vie commune, à quoi bon divorcer ? Nestlé, qui disposait  d’une participation de 29,4% dans L’Oréal, a opéré une sortie finalement limitée du capital du leader mondial de la cosmétique : le géant Suisse a cédé ce mardi 11 février un ticket de 8 % (…) » Lire la suite sur le Site de Challenges06_1489

La phrase du jour #citation

« Le succès d’une entreprise aujourd’hui n’est plus uniquement sa performance économique mais aussi sa capacité à être véritablement citoyenne. C’est à dire à contribuer positivement à la société qui l’entoure (…) plus de succès, plus de croissance, signifie également plus de responsabilité. Plus on est performant, plus il faut être vertueux (…). « 

JPA janvier 2014

citation11

Entre 2008 et 2011, les 10 % les plus pauvres ont perdu 179 millions d’euros, alors que les 10 % les plus riches se sont enrichis de 24 milliards #inégalités

« Entre 2008 et 2011, la masse globale de l’ensemble des revenus des ménages (après impôts et prestations sociales) s’est accrue de 34,3 milliards d’euros, inflation déduite, selon les données de l’Insee. La crise est loin de frapper toutes les couches sociales. Les 10 % les plus pauvres ont perdu 180 millions d’euros au cours de la période, la masse de leurs revenus passant de 49,7 à 49,55 milliards d’euros. Les 10 % les plus riches ont gagné presque 24 milliards d’euros, la masse de leurs revenus ayant augmenté de 335,6 à 359,6 milliards d’euros. A lui seul, ce dixième le plus riche a reçu 70 % de l’ensemble de la croissance de l’ensemble des revenus (24 milliards, rapportés aux 34,3 milliards de l’ensemble) (…) »

Lire la suite sur le site de L’Observatoire des Inégalités